Jeudi 17 janvier 2019

L’alliance visible (Genèse 9,1-17)


Lire le texte

Avant de se souvenir de son alliance, l’importance de la vie humaine sur la vie animale est affirmée. Dans la culture israélite, la vie est dans le sang, c’est pourquoi consommer le sang touche à la vie et est interdit. Porter atteinte à la vie humaine comme l’a fait Caïn, comme cela s’est manifestée dans le déluge n’a pas lieu d’être. Rien ne justifie son extermination. Ce respect de la vie est affermi par l’arc-en-ciel. Cet arc qui fait le lien entre la terre et le ciel. Ces multiples couleurs qui en montrent les diversités. Sa largeur, la force de ce lien établi entre Dieu et les hommes. Paradoxalement, l’arc-en-ciel visible pour nous depuis la terre s’adresse d’abord à Dieu. C’est lui qui se souvient de son alliance avec les hommes et sa promesse de ne plus les détruire. Nous aussi, nous concluons des alliances. Notre alliance avec Dieu que nous signifions par le baptême, notre témoignage d’appartenir et de consacrer notre vie à celui qui nous l’a offerte. L’alliance du mariage que nous marquons avec des anneaux visibles au doigt. Celles que nous marquons par notre signature et qui nous lient à des contrats et à des engagements. Dieu s’est engagé en premier lieu avec l’humanité, avec chaque individu souhaitant partager son alliance.

Christine Hahn

Prière: Seigneur, aujourd’hui je veux me souvenir de mon engagement envers toi. Je sais que je peux m’appuyer sur toi, car c’est toi, qui en premier, as fait alliance avec moi.  

Référence biblique : Genèse 9, 1 - 17

Commentaire du 18.01.2019
Commentaire du 16.01.2019